Les Terrestres, voyage dessiné dans la France des alternatives écologiques

Les Terrestres, voyage dessiné dans la France des alternatives écologiques

Chaque mois, nous vous invitons à découvrir un livre ou un film qui nous a inspiré. Ce mois-ci, découvrez « Les Terrestres », de Raphaëlle Macaron et Noël Mamère.

Aux quatre coins de la France, des lieux alternatifs émergent, portés par des personnes qui souhaitent habiter la Terre autrement. La jeune dessinatrice Raphaëlle Macaron et Noël Mamère, mémoire de l’écologie politique, sont allés leur rendre visite et ont rapporté de leur road-trip une BD singulière, Les Terrestres, qui dresse un état des lieux de l’écologie en France, entre effondrement d’un monde et espoir.

« Selon la définition que l’on donne de l’écologie, il n’existe pas du tout les mêmes désirs de transformation de la société », nous disait le chercheur Yann Le Lann. Avec un collectif de sociologue, il a mené une vaste étude, interrogeant plusieurs dizaines de milliers de personnes, sur ce que cela signifie de se dire écologiste à l’heure de la « génération climat ». Parmi les différents profils, il y a celles et ceux « qui considèrent le niveau d’urgence comme maximal »« Pour eux, il n’y a pas de petite transition, à bas coût : il faut absolument, rapidement et profondément, transformer les principes d’organisation de la société », décrit le chercheur.

C’est à certains d’entre eux que la dessinatrice Raphaëlle Macaron et l’ancien député écologiste Noël Mamère ont consacré une bande dessinée : Les Terrestres. Ces « terrestres », par souci éthique, tentent « d’habiter la terre en harmonie », se distinguant des « terriens », qui eux vivent sans trop prêter attention à l’avenir de la planète. Nous partons donc à la découverte de plusieurs lieux alternatifs – qui ne seront pas inconnus aux lecteurs et lectrices de Basta ! – et des gens qui y habitent : La ZAD de Notre-Dame-des-Landes évidemment, la « matrice » de tous ces lieux ; La Réole, une maison totalement autonome en électricité où une famille a adopté un mode de vie « 100 % recyclable » ; la Ferme légère, dans le Béarn, également très économe en énergie et en eau ; La Bascule, un lieu collectif à Pontivy qui accueille, au cœur de la Bretagne, une soixantaine de jeunes gens en quête de projets ayant du sens, et à Langouët (Ille-et-Vilaine), une commune pionnière en bâti écologique ainsi que dans la lutte contre les pesticides.

Lire l’article en intégralité sur le site Basta!

samplait

Articles similaires

Lancement de la formation en ligne « Mon 1er potager à la sauce permacole », en partenariat avec l’Université des Alvéoles

Lancement de la formation en ligne « Mon 1er potager à la sauce permacole », en partenariat avec l’Université des Alvéoles

En 2021, on prend notre avenir en mains !

En 2021, on prend notre avenir en mains !

Comment se former / se faire accompagner pour avancer sur un projet d’éco-lieu en 2021 ?

Comment se former / se faire accompagner pour avancer sur un projet d’éco-lieu en 2021 ?

La BIOMIM’EXPO WEEK 2020 : y serez-vous ?

La BIOMIM’EXPO WEEK 2020 : y serez-vous ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui sommes-nous ?

Nous sommes Jessica & Samuel Bonvoisin, un couple d’agronomes trentenaires vivant dans la vallée de la Drôme. Nous sommes impliqués depuis 15 ans dans la transition écologique, particulièrement sur les thèmes de l’agriculture et de l’éducation. Nous portons depuis 2014 le projet de l’Oasis de Serendip.

En savoir +

Articles populaires

Fil Twitter